Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : ASSOCIATION TERRE CELTIQUE
  • : L'Association Terre Celtique prône les valeurs traditionnelles de la famille, du travail et des cultures ancestrales. Si vous êtes intéressé par le fait de rejoindre une association qui bouge, qui ose manifester son appartenance à la culture Celte et en est fier, si vous aussi en avez assez de subir rejoignez nous afin d'être plus fort, solidaire et unis. Plus qu'une Association nous sommes une famille !!!! Nous vous proposons: Une ambiance qui correspond à vos idées, Des sorties en extérie
  • Contact

BIENVENUE

Recherche

Liens

Archives

20 septembre 2007 4 20 /09 /septembre /2007 21:27

Les beaux traits Flamand au salon agricole et horticole de Gant (Belgique)

 

Une adresse incontournable avec une micro brasserie qui vaut le détour, prévoyez la casquette de plomb et attention aux embuscades lol.
 Des gens désireux de conserver notre patrimoine mérite notre visite et soutien entier.

A Bailleul, Denis Beck a ressuscité le cheval flamand. Un cheval de trait qui avait totalement disparu du paysage agricole depuis plus d'un siècle. Récit d'une aventure peu commune.

Y aura-t-il une dixième race de chevaux de trait en France? C'est le pari lancé par Denis Beck qui a ressucité le cheval de trait flamand à Bailleul. L'histoire de ce cheval est aussi belle qu'une légende... Elle commence autour d'une chope dans l'estaminet de la famille Beck, sur les flancs des monts de Bailleul. Comme chacun sait, la bière délie les langues. Et c'est donc par un client de sa microbrasserie que Denis Beck découvre, voici une dizaine d'années, l'existance d'un mystérieux cheval de trait flamand. Un fidèle auxiliaire des paysans d'avant le tracteur qui aurait totalement disparu du paysage et même des mémoires

 

Le géant alezan:

Le cheval flamand a une allure athlétique, des jambes fines et une taille importante. Il arbore généralement une robe alezane et des crins lavés (blonds clairs). Docile, de tempérament agréable, il est facile à dresser. Sa robustesse lui permet de travailler dans les terres humides et argileuses du plat pays. Aujourd'hui, ces chevaux de trait sont dressés pour l'attelage de loisir, éventuellement pour le débardage de bois en forêt. Il semble qu'autrefois le trait flamand ait largement donné son sang pour améliorer d'autres races lourdes. Il aurait notamment contribué à façonner les chevaux brabançons, les traits hollandais, les ardennais du Nord...


Enquête faite, l'agriculteur brasseur découvre qu'au milieu du XIXe siècle on recenssait plus de 40 000 chevaux de trait flamands dans les fermes des Flandres belges et françaises. Comme Denis Beck est têtu, il se met en quête de cette race disparue et découvre qu'elle est encore bien vivante au-delà de l'Atlantique, aus USA et au Canada.

Par quel tour de passe-passe le cheval des anciens Pays-Bas a t-il fait souche au coeur du Far-West? L'histoire nous livre une seule explicaton... Il semblerait que les paysans s'embarquant pour tenter leur chance aux Amériques aient emporté avec outils et bagages des chevaux pour labourer les terres du Nouveau Monde.

Puis, grâce aux traditions ds communautés amish, la race  été sauvegardée. Au USA et au Canada, les amish vivent toujours comme leurs ancêtres du XVIIIe siècle. Ils ont choisi de refuser le progrès pour rester fidèle à leurs convictions religieuses . Ils se déplacent, travaillent avec des chevaux. Le percheron et le trait flamand sont deux races très présentes au sein de leurs villages.

Une nouvelle race de trait ?

Aujoud'hui, Denis Beck possède une dizaine de chevaux flamands. Et il commence à vendre ses poulains à une clientèle de passionnés venue des Pays-Bas, d'Allemagne ou de Belgique. Dans ces régions, les races de chevaux de trait connaissent un nouvel engouement; grâce à l'attelage, mais aussi au travail de débardage dans les forêts difficiles d'accès pour les engins motorisés. Désormais, la relance de la race est bien engagée avec l'importation de pouliches ou d'étalons des USA pour éviter tout risque de consanguinité. Soucieux de préserver la race pure, les éleveurs se sont regroupés en association, ont lancé un stud-book et dotent chaque poulain d'une carte génétique. Le cheval de trait flamand n'a pas encore obtenu de reconnaissance officielle en France, où les Haras nationaux à Compiègne observent avec intérêt l'effort de ces pionniers pour recéer la race.

Le cheval flamand compte désormais de nombreux éleveurs en Europe du nord. Deux rendez-vous annuels réunissent les plus beaux spécimens de la race à Audenarde (entre Gand et Courtrai) : au printemps, la présentation des jeunes étalons et en septembre, celle des juments et des poulains.

Ainsi, petit à petit, le cheval qui veanit d'au-delà de l'Atlantique commence à s'imposer aux côtés d'autres races traditionnelles comme l'ardennais, le boulonnais ou le brabançon!

Ferme Beck-Costenoble

Eeckelstraete, 59270 Bailleul,

Tel : 03.28.49.03.90

.Fête de l'Hommelpap à la ferme Beck, le 1er dimanche de septembre.

Gîtes, microbrasserie, balades en chariot attelé.



Dès lors, ramener le trait flamand sur notre vieux continent constitue le défi que veulent relever Denis et ses fils. Avec un ami belge, l'agriculteur de Bailleul décide d'aller aux USA choisir les chevaux pour faire renaître la race dans son berceau d'origine. Après avoir arpenté les marchés aux bestiaux, il arrête son choix sur trois juments...colis un peu encombrant qui arrive à la ferme de Bailleul par avion . Des étalons prennent aussi la voie des airs pour repeupler les campagnes belges.

Depuis cette aventure américaine, les juments de Denis Beck mènent la belle vie dans les vertes prairies des monts de Flandre, mais eles ne sont pas au chômage pour autant. L'agriculteur a décidé de les dresser pour tirer des attelages. Elles sont réquisitionnées pour promener les touristes ou les écoliers des classes vertes par monts et par vaux. Elles participent occasionnellement aux travaux des champs ou à la récolte du houblon dans les houblonnières de la ferme.



Partager cet article
Repost0

commentaires